Le temps nous égare,

Le temps nous étreint,

Le temps est gare,

Le temps est train.

Jacques Prévert

Aujourd’hui, la culture est à la rapidité. Mais dans cette course contre la montre, rien ne survit – notre travail, notre santé, nos relations, notre vie sexuelle.

Cette injonction à la performance et à la rapidité se met en place à travers des équipements gigantesques : communications virtuelles (internet, téléphone, réseaux sociaux, serveurs en ligne) et physiques (organisations des villes et des pays, TGV, avion, livraisons immédiates) qui aboutissent à une surconsommation énergétique portée par les coûts invraisemblablement bas de l’énergie fossile.

L’autre facette est l’impact sur nos vies : on ignore que notre cerveau ne peut traiter correctement qu’une chose à la fois, d’où une frustration permanente. On néglige les rythmes biologiques qui sous-tendent notre santé. On saute d’une occupation à une autre, on prend des rendez-vous en speed dating sans se donner le temps d’approfondir la relation ; frustration encore. On court pour se rendre à sa séance de relaxation …

Tout un courant d’opinion met en question ce culte de la vitesse et réaffirme les vertus de la lenteur. Baptisé « Slow« , il ne prétend nullement qu’il faut tout faire à une allure d’escargot mais souligne que notre qualité de vie passe par un meilleur équilibre entre rapidité et lenteur.

Pour débattre de ces questions, nous proposons un échange avec des chercheurs ou professionnels de tous horizons : neurobiologie, sociologie, philosophie, urbaniste, business, journalisme, littérature.

Avec la participation de

Sylvie Droit-Volet, psychologue sociale, professeure des universités, Laboratoire de Psychologie sociale et cognitive (CNRS, Université Clermont-Auvergne)

Eugenio Mailler, militant du Goût et de la Lenteur. Figure historique de Slow Food. Actuellement journaliste pour Alimentation Générale.

Emmanuel Munch, attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Ecole d’Urbanisme de Paris, Université Paris-Est et rattaché au Laboratoire Ville Mobilité Transport

Pierre Moniz-Barreto, Eco-philo-théo-entrepreneur-Auteur dans le domaine du Slow Business

François Rouyer, Neurobiologiste, spécialiste des rythmes biologiques, Institut Alfred Fessard