Changement climatique, glyphosate, perturbateurs endocriniens, chikungunya, frelons asiatiques, nouveaux virus…De nombreux et nouveaux dangers sont mis en lumière chaque jour dans les médias, dans les décisions politiques et dans les enjeux de société. Retours de boomerang du développement effréné diront certains, risques mineurs et maitrisables grâce au progrès diront d’autres…

À l’ère de la quatrième révolution industrielle qui sera numérique, les impacts négatifs du  développement dit « économique » et du changement climatique associés aux activités humaines ne font plus de doute. Comment vivre et agir dans un environnement dégradé où activités humaines et contamination générées sont intimement liés ? Quid du principe de précaution ?  Telles sont les questions qui seront abordées dans cet atelier en prenant appui sur les connaissances actuelles de l’environnement, du droit, de la biologie et du monde médical.

Avec la participation de

Jean-Marc Bonmatin, chercheur CNRS, Centre de Biophysique Moléculaire, CS 80054


Franck Le Foll, directeur du laboratoire Stress environnement et biosurveillance des milieux aquatiques (SEBIO) – CNRS – Université Le Havre Normandie

Xavier Coumoul, Professeur de Biochimie et de Toxicologie
Toxicologie, Pharmacologie et Signalisation céllulaire – UMR-S 1124, Université Paris Descartes